Témoignage

Pour commencer à prendre soin de soi, la première chose à faire: en parler.
Découvrez ici un des témoignages récoltés.

Partager sur les réseaux

J’avais quelques soucis avant le COVID, quelques TOC, des troubles obsessionnels compulsifs, un besoin de trier, un besoin de propreté, mais ça allait, c’était gentil par rapport à ce qui allait me tomber dessus avec le confinement. Je suis revenu chez mes parents et au bout de 3 semaines, j’ai pété un plomb : j’ai commencé à avoir des crises d’angoisse, tous mes rituels étaient beaucoup plus présents, une peur du virus, une peur de la contamination. J’étais chez mes parents, j’étais entouré, mais la moindre poignée de porte était devenue un obstacle.

Mes parents m’ont amené chez un psychiatre. J’ai été pris en charge j’ai pris des médicaments.

Là, je vais mieux. J’ai même repris les études à Bruxelles là où le virus circule beaucoup plus, mais je n’ai pas touché une barre de métro et une porte depuis que j’y vis. Je me cale sur les entrées et sorties des autres usagers. Et tant pis si ça ne correspond pas à ma station de métro, je sors à la suivante et je marche. Je vais mieux, j’ai fait de nouvelles rencontres et je vois mon psychiatre tous les deux-trois mois. Cette année qui s’est écoulée a été une longue épreuve, j’ai le sentiment d’avoir couru, non pas un marathon mais un Iron man, mais ce qu’il y a de positif, c’est que le COVID a révélé mes failles, les a mises au grand jour et m’a conduit finalement à me soigner. Le futur ne sera que meilleur, j’en suis sûr.

Témoignages

Ils ont fait le premier pas

Merci a ceux qui sont toujours là alors qu’ils sont au bord du gouffre. Vous êtes courageux et je vous admire beaucoup. Vous êtes les rêveurs des jours heureux et j’espère que vous continuerez de l’être. Vous êtes admirables !

Accroche-toi. Tu es une belle personne !

Paix et amour 🧡

Hauts les cœurs ♥️

Un coup de mou ? Faites ce que vous aimez (écouter votre chanson favorite, faite d’une sieste ou dormez, mangez, faites du sport, allez courir, criez, pleurez,… bref … tout pour se sentir mieux. Tout est permis. Lâchez vous! Fuck les autres, on s’en fiche ! Tu vis dans ta peau et dans ton esprit. C’est toi qui compte.

Cette personne en vaut-elle vraiment la peine ? Faut il vraiment ce mettre dans un état pareil pour ça/pour lui/pour elle ? Est-ce que cela ou cette personne t’aidera à avancer dans TA vie ?

Quand on est au plus bas, on ne peut que remonter 🙂

Prenez du recul. Voyez loin à l’horizon. Respirez. Détachez-vous. Arrêtez de penser sans fin. Occupez-vous en faisant des choses que vous aimez. Tout passe, ce n’est qu’un temps dans le temps.

Dans la vie, je pense qu’il est judicieux de prendre du recul à toute chose et se poser des questions telles que : 1) Est ce « mon » problème ou celui de quelqu’un d’autre ? 2) Est-ce vraiment nécessaire de m’en faire pour cela ? 3) Que se passerait il si j’arrêtais de penser/réfléchir/ruminer ? 4) Est-ce quelque chose d’essentiel dans ma vie ou est-ce une personne/une situation secondaire à ma vie ? 5) Qu’est-ce que je désire vraiment au fond de moi ? (Après avoir pris du recul)